Dolomites - Cyclo Club Gangeois - site

CYCLO CLUB GANGEOIS
Aller au contenu

Menu principal :

Dolomites

Evènements > 2017
DOLOMITES 2017
3 septembre - 11 septembre
Jour 1 : voyage direction Bormio

Départ de Ganges à 6h15 : José et Gérard partent avec la camionnette et les vélos en direction de Nîmes avec pour objectif de prendre Georges à St Hyppo. Après le chargement de Georges et de son vélo, c'est Georges qui prend le volant.
Le minibus conduit par Celse avec Claude, Guy, Bernard et Brigitte se dirige vers Montpellier pour prendre Patrick qui revient de noce. Il n'a pas ou peu dormi, la voix est grave mais ça va aller.
Tout ce beau monde se retrouve après Aix pour prendre un café et on continue avec la valse des chauffeurs, Celse et claude dans le minibus et Jose et Georges dans le fourgon.
Milan, le point noir car comme prévu on se perd et après quelques échanges par téléphone chacun prend une direction différente en fonction de son GPS.
Le minibus qui a choisi le parcours GPS le plus malin arrive à Bormio vers 18h00 et le fourgon suit vers 19h00.
Installation dans les chambres, les couples se forment et direction le repas avec premier briefing pour attaquer le Stelvio le lendemain.






Jour 2 : Stelvio (2760 m)

Le parcours prévu doit monter au col du Stelvio (Le grand col Italien), à 3km du sommet se diriger vers la suisse pour faire un premier col ensuite revenir au col du Stelvio par l’autre côté et redescente sur Bormio.
Suite aux discussions, il ressort 3 choix :
Les costauds, Georges, Bernard et Claude feront le parcours mais avant de tourner monteront jusqu’au col une première fois
Les téméraires, José et Celse monteront au Col, descendront de l’autre côté sur quelques km et remonteront les lacets pour repasser au col avant de descendre.
Les raisonnables, Guy et Patrick monteront au col avant de redescendre.
Bonne nouvelle il fait beau, un peu frais mais c’est super.
Le départ se fait sur ces bases et chacun profite, jouit ou subit l’ascension de ce col mythique et particulièrement beau.
José est pas peu fier d’arriver le premier au sommet tandis que Patrick et Guy sont contents d’y arriver.
Le camion avec Brigitte et Gérard sont la pour nous fournir les repas et surtout les vêtements chauds et après les photos au col, chacun suit le programme prévu.
Les raisonnables sont rentrés sans difficultés.
Les téméraires sont descendus boire une bière 7 km plus bas. la remontée fut difficile avec la satisfaction de boire un café au col.
Les costauds après avoir descendus 20 km en Suisse ont attaqué les 25 km de la montée la plus difficile avec les 7 derniers Km en lacets (déjà fait par les téméraires).
A 7 km du col, Claude a constaté avec effroi  que la batterie était vide et ce qui l'a obligé à prendre le minibus pour rentrer.
Georges a trouvé les 5 derniers Km atrocement durs et a fini assez fatigué.
Bernard comme à son habitude a fini à son rythme et heureux.
A demain pour le Gavia et le Mortirolo.


Jour 3 : Gavia et Mortirolo

Après la pluie de la nuit, un temps couvert qui doit s’éclaircir.
Les douleurs conséquences de la veille, accompagnent le petit déjeuner.
Georges est particulièrement concerné par celles-ci.
On est prêt à partir pour le Gavia et s’il n’y a pas de changement le Mortirolo dans la foulée.
Montée avec des paliers variant entre 13-14% et 5% donc pas facile.
Comme toujours le premier au sommet c’est claude suivi par Bernard. Celse en pleine forme fait la pige à José fatigué.
Bernard redescend rapidement car il doit faire un col supplémentaire avant de rejoindre le Mortirolo. Claude le suit mais direct au Mortirolo.
Les autres moins courageux sous l’influence de José et Georges redescendent à Bormio en vus d’une virée dans la cité et de bières fraiches.
Le soir ommentaires enflammés sur la journée tronquée avec

Jour 4 : Fuscagno + transition

Encore du beau temps pour cette journée de transition.
Le matin le col de  Foscagno. Un col digne de nos Cévennes, 13km pour 1100 m de dénivelé. Ca monte tranquille car les jambes sont un peu lourdes. Après la photo traditionnelle descente sur Bormio pour ranger les vélos et se préparer à partir.
Après un copieux déjeuner, départ pour Alleghe avec une halte, touristique cette fois, en haut du Stelvio. Photos, achat de maillots et en avant pour d’autres aventures.
Voyage un peu long par rapport à la distance parcourue. Mais de beaux paysages avec des cols sympas.
Descente sur Alleghe par le col San pelegrino avec des pourcentages à faire peur.
Pendant le diner il pleut sur alleghe, le plan pour le lendemain est de faire le Fedaia (dur dur) et retour pour déjeuner à l’hôtel en fonction du temps.
Diner, et limoncello pour préparer le Fedaia……

Jour 5 : Fedaia (2254m) et Giau (2236 m)

Au levé, une bonne surprise avec beau temps alors que la météo nous prévoyait de la pluie.
Nous avions modifié le programme avec le col du Fedaia le matin et peut être le col de Giau l’après-midi.
Départ pour le Fedaia avec quelques appréhensions pour certains. 20 km avec les 5 derniers qui varient entre 12 et 14% (sans répis) avec deux rampes finales à 15%.
Particulièrement difficile, mais le groupe est arrivé au complet au col, bien sûr pas tous ensemble. Ensuite un panorama magnifique avec petit tour autour d’un lac.
Retour à l’hôtel avec des vitesses à couper le souffle, avec le record pour Patrick à 82.6 km/hrs, ce qui n’était le cas lors de son ascension…
Déjeuner à l’hôtel et définition du programme de l’après-midi.
Le groupe décide de faire le col de Giau (pas facile) mais Bernard lui souhaite faire un parcours de 85 km avec 2500m de dev et mettre 3 cols de plus à son palmarès. Claude après avoir vérifié que sa batterie le permettait décide de le suivre.
Col de Giau : 25 km dont 15 km d’ascension avec une moyenne de 9% et des passages à 12 et 13%.

Guy, handicapé par sa partie arrière jette l’éponge suivi quelques km plus loin par Patrick qui n’a pas bien digéré le Fedaia et souhaite pouvoir continuer demain.
Georges en leader prend la tête et après une halte pour un besoin que lui seul peu réglé, reprend vers le sommet. José et Celse font les jolies cœurs auprès d’une charmante cycliste. Tout ce beau monde arrive au sommet pour découvrir un paysage  fantastique, merveilleux….vraiment très très beau. Dommage pour Claude qui ne verra pas cette beauté.



Jour 5 : Etape de légende : Cols Campolongo, Gardena, Sella, Pordoi

Guy qui est toujours gêné par ses fesses suivra en minibus et montera le Pordoi à la fin de la journée.
Départ après le petit déjeuner et dès la première pente abandon de Casile pour grosse fatigué liée à la montée du col de Giau de la veille.
Campolongo avalé (pas trop dur) mais à la descente sur le suivant, Patrick, qui préfère les descentes aux montées, a loupé l’embranchement avec Claude dans la roue. Retour de 5 km de côte pour reprendre la route du col de Gardena. Paysage de toute beauté.
Déjeuner et café au soleil : elle est pas belle la vie…
On repart pour le col de Sella et on enchaine avec le Portoi accompagné par Guy.
On termine la journée par une superbe descente sur alléghe et un retour dynamique vers l’hôtel. Encore une belle journée avec le ciel bleu comme chaque jour.


Jour 6 : Tre Cimes

Un départ en véhicules pour Cortina Empezo pour faire les Tre Cimes.
Patrick a pris son jour de RTT et Guy son repos hebdomadaire. C’est donc 5 cyclistes qui préparent leurs velos.
Départ de Cortina direction le col des Trois Croix pour arriver au lac de Misurina.
Le temps est très couvert et la visibilité bien basse.
José démarre suivi un peu plus tard par Claude qui va louper l’embranchement et qui comme hier va faire 14 km de plus. Georges et Celse suivent, Bernard ne souhaitant pas monter va faire un autre circuit qu’il ne trouvera pas.
L’ascension est particulièrement difficile avec des pentes à 14 et 15% pouvant dans certaines parties atteindre 18%.
A 2 km du sommet Georges jette l’éponge très épuisé.
José en pleine forme après sa journée de repos de la veille arrive le premier suivi de Celse et Claude.
Malheureusement la vue est bloquée par de nombreux nuages.
Tout le monde redescend au lac pour retrouver Bernard et déjeuner.
Ensuite retour sur Cortina ou Claude et Celse rangent les velos, tandis que José et Bernard décident de rentrer à Alleghe en vélo. 40 km et 1000m de plus de dénivelé mais José et Bernard sont prêts à cet effort supplémentaire.
Retour à l’hôtel pour une dernière soirée.

En effet compte tenu du temps (pluie annoncée) et de l’état de fatigue générale, il a été décidé de revenir sur Ganges un jour avant.


Cela a été une super semaine avec un temps magnifique, des paysages à vous couper le souffle et des cols à vous couper les jambes, tout cela dans une ambiance particulièrement conviviale.
VIVA DOLOMITI

cc-gangeois@ffct.org
Retourner au contenu | Retourner au menu